Lois européennes : pour l’EGBA, elles ne protègent pas suffisamment les joueurs en ligne

L’Association Européenne des Jeux et Paris (EGBA) encourage les pays européens à accentuer leurs mesures de protection, en ce qui concerne les jeux d’argent en ligne. La raison d’une telle action est un rapport faisant mention du fait que le Danemark est le seul état membre de l’UE à prendre part activement aux directives en ce qui concerne la protection des consommateurs. Commandité par la représentation des jeux et des paris, la revue intitulée « La protection du consommateur dans le jeu européen en ligne » a été rendue publique par la City University de London.

Les faits

Dans le document publié, tout porte à croire que les Etats membres de l’Union Européenne ne s’intéressent pas vraiment à la sécurité des consommateurs en appliquant les niveaux de sécurité comme cela se doit. L’étude s’accentue d’ailleurs sur la recommandation 2014/478/UE faite par la commission européenne rendue publique en juillet 2014. Cette dernière suggère une forte protection au sein de tous les Etats membres quant aux différentes exigences que sont :

·        L’identification des joueurs

·        La prévention du jeu mineur

·        Les mesures liées à la responsabilité sociale

Grâce aux recherches faites par l’EGBA, il a été possible de mettre en évidence les différents niveaux de réglementation dans l’Union Européenne qui font que les acteurs s’exposent à des paliers de protection. Dans le lot, seul le Danemark a procédé à l’introduction des différentes mesures relatives à la Commission européenne dans son entièreté.

Les joueurs bientôt protégés ?

Dans le rapport transmis, les Pays-Bas continuent de mettre une interdiction sur les jeux en ligne. Cela ne sera plus le cas dans quelques années, bien que la Slovénie et l’Irlande ne soient pas dotées de telles dispositions légales en ce qui concerne les jeux d’argent en ligne. De plus, le rapport indique que le principal objectif de la recommandation n’a pas été atteint. La question de la réglementation de ces jeux continue d’être un sujet à polémique au sein des différents Etats membres.

En ce qui concerne les dispositions d’identification et de vérification, plus d’une vingtaine de pays requièrent légalement que les joueurs possèdent un compte. Ce dernier leur permettra un accès plus aisé aux différents jeux. Quant aux Etats membres, 22 d’entre eux exigent que les joueurs puissent se faire identifier avant toute ouverture de compte. Dans le rapport fournit, environ 17 pays accordent l’autorisation aux consommateurs de créer des comptes momentanés durant la procédure de vérification. D’autres états quant à eux sont plus stricts par rapport au sujet et exigent que les joueurs soient d’abord identifiés avant de pouvoir jouer.

Une protection pour tous les joueurs

Pour l’EGBA, il a également été question de faire part de la question relative à la protection des mineurs. Notez quand même que tous les états membres de l’Union Européenne ont défini une limite d’âge en ce qui concerne les jeux en ligne. Un peu plus d’une dizaine de pays avaient pris des mesures pour vérifier que les différents opérateurs mettaient des avis « Pas de paris mineurs » au sein des différents éléments publicitaires à la télévision. L’Italie s’est faite pionnière dans le genre, en faisant interdire toutes sortes de propagandes pour les jeux d’argent. En Lettonie par contre, vous ne rencontrerez de telles publicités que dans les salles de jeux.