L’Euro a 20 ans : qu’avons-nous appris en utilisant cette monnaie unique?

Cela fait 20 ans que l’Euro a été introduite comme monnaie. Si vous vous en rappelez, c’est le 1er janvier 1999 que plus d’une dizaine de pays incluant la France ont laissé leurs devises spécifiques pour embrasser la monnaie commune. De manière officielle, la circulation de l’Euro a été rendue publique le 31 décembre de l’an 2001 à minuit. Plus tard, d’autres pays ont rejoint la communauté de l’Euro, renforçant ainsi l’assise de la monnaie.

Progressivement, cette nouvelle monnaie est entrée dans les habitudes des uns et des autres. Quelles sont les leçons apprises en 20 ans ?

Le passage à l’Euro

La première leçon est sans doute le passage progressif à la nouvelle monnaie. En effet, un euro équivalait à 6,55957 francs. Ce n’est qu’en 2002 que le franc français a totalement laissé place à l’euro. Une vingtaine d’années plus tard, l’Euro est devenu la monnaie de 19 pays. Ces derniers forment ce qui est appelé la zone euro. Au cours du mois de janvier 2019, le billet violet de 500 euros a été retiré de la circulation.

Il est très peu utilisé par les habitants. Plus encore, c’est un billet qui est accusé d’être utile aux trafiquants. En effet, l’accumulation de grosses sommes est possible sans utiliser d’importantes coupures. Ce problème a été résolu par la Banque Centrale Européenne qui en a arrêté la production dès l’entame de l’année 2019.

Que retenir des 20 ans de l’Euro ?

Certains considèrent cette monnaie comme l’accomplissement le plus concret de l’intégration européenne. En effet, plus de 300 millions de personnes s’en servent via environ une vingtaine de pays. L’Euro n’est plus une simple monnaie, mais plutôt la manifestation quotidienne de l’unification économique et la réalisation d’une identité commune. Une vingtaine d’années plus tard, force est de constater que l’Euro n’a pas connu une baisse de sa popularité sur les différents marchés financiers.

Les chiffres font mention de la considération de l’Euro par 75% des citoyens européens, comme étant une monnaie possédant de multiples avantages. Outre cet aspect, l’ossature économique est également d’une belle solidité. Les prix connaissent un accroissement moins important, les taux d’intérêt sont très bas et les changes sont assez stables. Cette année 2019 sera marquée par de multiples réunions en province sur le thème de l’Euro.

La monnaie a survécu à bien des crises, mais les citoyens des différents états européens lui accordent un grand attachement. Pour de nombreux observateurs, c’est sans doute la chose la plus folle que les européens ont construite dans l’unité. Il a fallu renoncer aux monnaies nationales afin de tendre vers une identité commune et unique. C’était et cela reste une belle manière de construire le rêve européen, fondé sur les restes de la seconde guerre mondiale. Le bilan après deux décennies demeure assez délicat chez les économistes. Selon les camps, cela est perçu comme une belle réussite et pour les autres, comme la plus grande erreur.

Quoi qu’il en soit, l’euro a encore de beaux jours au sein des états européens.