Brexit : comment affecte-t-il l’économie européenne?

Ne tenant pas compte des conséquences du désastre économique qu’agitent les institutions internationales, les Britanniques ont pris la résolution de sortir de l’Union Européenne. Certains voient là l’ouverture d’une ère faite d’incertitudes. La nation devrait d’ici là, faire face aux conséquences directes d’un tel choix. De manière imminente, c’est une petite tempête financière qui fera des ravages. Les répercussions seront à l’échelle mondiale, suite au départ de celle qui est considérée comme la cinquième puissance mondiale.

Comment cela affectera-t-il l’économie européenne ?

La tempête financière

Les conséquences ne se sont pas faites attendre. Les bourses de Tokyo et Hong Kong ont connu des baisses significatives. A Londres par exemple, l’ouverture s’est faite avec une énorme baisse de 7%, tandis que ce chiffre est passé à 10% à Paris et Francfort. Comme cela pouvait être prédit, les marchés se sont tous dirigés vers l’or, connu pour être le repli par excellence. La valeur de l’once quant à elle a connu un accroissement important, et ce n’est que le début.

Cette sortie de l’Union Européenne ne sera pas qu’une question de jours, mais s’étalera sur de longues années. Le Royaume-Uni ne pourra plus bénéficier des différentes ententes commerciales conclues par le biais de l’UE, de même que ses partenaires mondiaux. De plus, au moins dix ans seront nécessaires pour conduire à bon port les conditions pour sortir de l’UE, négocier les nouveaux partenariats et autres qu’inclus un Brexit. En somme, le changement est pris en compte mais nécessite du temps.

Vers une hausse de la pauvreté ?

Selon les spécialistes du Trésor britannique, tous les angles de vue pour renégocier les traités ont été étudiés. Dans leur script incluant une négociation du Royaume-Uni avec l’Union Européenne en ce qui concerne un accord de libre échange comparable à celui du Canada et le reste de l’Europe, les foyers britanniques connaîtront des pertes significatives. Il s’agit d’une chute de leur revenu de 4300 livres environ chaque année.

Selon les estimations, le PIB britannique à l’horizon 2030 serait égal à moins de 6% si le pays n’était pas sorti de l’UE. Avec le Brexit, les conséquences seront désastreuses en ce qui concerne les investissements et les entreprises. Au cours de la période de transition, il se peut que les barrières commerciales soient relevées. Le pays devra alors s’acquitter de 7,2 milliards d’euro comme les frais de douane en plus, en ce qui concerne les exportateurs du Royaume-Uni.

Il est peu probable que ces nouveaux tarifs soient du goût des géants tels que BMW, Airbus, et bien d’autres. Plus loin, c’est toute l’économie européenne qui sera affectée par le Brexit, et cela ne fera sans doute que s’accentuer avec le temps.