Belgique et jeux vidéo: la boîte à butin revêt un caractère illégal

Les jeux vidéo constituent d’excellents moyens de se divertir et ils ont l’avantage de se décliner sous de nombreuses formes. Les boîtes à butin ont connu leur heure de gloire en Belgique, mais le jugement est enfin tombé. Selon la Commission des jeux de hasards belge, il est possible de les assimiler à des jeux d’argent. La boite a butin sera donc simplement interdite puisqu’elle revêt un caractère illégal. Selon le ministre de la Justice belge Koen Geens en 2017, la combinaison de jeu d’argent et jeux vidéo constitue un danger.

Le secret de la boîte à butin

Le mode de fonctionnement de la boîte à butin est assez basique. Le joueur procède à l’acquisition d’un coffre virtuel qui comporte de nombreux objets inconnus. C’est d’ailleurs cela qui fait que ces loot box sont très populaires. Chez Blizzard par exemple, les joueurs peuvent acquérir des coffres relatifs à l’événement en cours sur le jeu Overwatch. Deux boîtes à butin ont une valeur de 2 dollars et peuvent régler la note en utilisant leur compte PayPal. Cela explique facilement de quelle manière la facture peut rapidement devenir très salée.

Les joueurs n’ont aucune idée de ce qu’ils acquièrent. L’achat est simplement fondé sur l’espoir de tomber sur quelque chose de rare qu’il ne serait pas possible d’obtenir de manière ordinaire. Et cela semble marcher, puisque les joueurs se rabattent massivement sur les offres de boites à butin.

Quand l’interdiction tombe !

Pour la Commission, les boîtes à butin doivent simplement être condamnées. En effet, il est possible de les assimiler à des jeux d’argent. Le but de l’interdiction de ces loot box est d’assurer la protection des mineurs et autres personnes vulnérables. Il faut reconnaître que les joueurs sont facilement séduits et bernés sans qu’aucun dispositif en matière de jeu de hasard ne soit appliqué. Au vu de tous les éléments disponibles, il est possible de se rendre compte que les mineurs et personnes vulnérables sont simplement exposés. C’est ce qu’il est possible de retenir de l’intervention du Directeur de la Commission, Peter Naessens.

De plus, le système de boîte à butin d’Overwatch, FIFA 18 et Counter-Strike : Global Offensive est perçu comme complètement illégal. Quant à Star Wars Battlefront II, il n’est pas concerné et ceci à cause du changement opéré sur son système après les accusations qui avantagent les joueurs qui paient. Les personnes morales qui représentent les jeux concernés devront procéder à une modification du système, ou payer une amende de 800.000 euros. En plus de tout cela, une peine de cinq ans d’emprisonnement sera ajoutée. Comment répondront les développeurs à tout cela ? C’est la question qui se trouve sur toutes les lèvres.

Du côté de la France, des mesures sont prises pour étudier minutieusement le cas des boîtes à butin. Les institutions françaises ont à cœur le respect des consommateurs, de même qu’une bonne marche du domaine économique que constitue le jeu vidéo. Les joueurs peuvent donc déjà se frotter les mains.